Travail et fortes chaleurs : quelles obligations ?

Gestion des fortes chaleurs : obligations et recommandations

Afin de préserver la santé des travailleurs en période de fortes chaleurs, l’employeur doit notamment prendre en compte les risques liés aux ambiances thermiques, renouveler l’air régulièrement pour éviter les élévations exagérées de température dans les locaux de travail fermés où les travailleurs sont appelés à séjourner, et mettre à disposition de l’eau potable et fraîche.

Des mesures spécifiques doivent également être mises en œuvre lorsque les salariés travaillent en extérieur. Ainsi, l’employeur doit, par exemple :

  • mettre à la disposition des travailleurs un local de repos adapté aux conditions climatique ;
  • aménager le chantier de manière à permettre l’organisation de pauses dans des conditions de sécurité équivalentes ;
  • ou encore, sur les chantiers, mettre à la disposition des travailleurs au moins 3 litres d’eau potable et fraîche au minimum par personne et par jour.

De leur côté, les salariés sont incités à boire régulièrement, à porter des vêtements légers qui permettent l’évaporation de la sueur, amples, et de couleur claire si le travail est à l’extérieur, à signaler à l’employeur si les vêtements et équipements de protection individuelle sont sources d’une gène supplémentaire, etc.

Source : Actualité du 18 mai 2022 du service public “Travail par fortes chaleurs : quelles précautions pour limiter les risques ?”

Travail et fortes chaleurs : quelles obligations ? © Copyright WebLex – 2022