Point sur la situation des TPE/PME après 2 ans de crise passés dans un contexte sanitaire et économique très incertains : étude du Cercle Perspectives.

 
 

Le contexte de l'étude

Le collectif Perspectives - Cercle des conseils d’entreprises, regroupe près de 15 000 professionnels du conseil d’entreprises issus de 17 cabinets d’expertise comptable parmi les plus importants du marché national. Il a conduit en décembre 2021 une enquête auto-administrée en ligne auprès de toutes les entreprises accompagnées par les 17 cabinets d’expertises composant le Cercle Perspectives, soit 4 433 TPE/PME. Les résultats ont été traités par INIT, 1er institut français spécialiste des études de satisfaction et d’optimisation de l’expérience client. L’objectif de cette enquête est de faire le point sur leur situation et leurs perspectives de développement après 2 ans de crise passés dans un contexte sanitaire et économique très incertains.

Des résultats encourageants

De façon très majoritaire, les TPE/PME sont confiantes pour l’avenir. Ce sont 73% d’entre elles estiment que leur CA 2022 sera supérieur ou égal à celui de 2019, avant la pandémie. C’est donc un résultat plutôt positif dans un contexte où ces entreprises ont compris qu’elles ont une importance à accorder à leur structure financière (pour 93%), à leur développement commercial (pour 84%) et à leurs prestataires et partenaires (pour 83%).

Mais il subsiste encore des problèmes à surmonter, notamment la hausse des prix, qui fragilisent 84% des TPE/PME, les ruptures d’approvisionnement qui freinent l’activité de 69% des entreprises et les difficultés à recruter pour 83% d’entre elles. Un résultat positif qui reste donc fragile dans un contexte où ces entreprises sont dans une phase de désendettement vis-à-vis de l’Etat, dont 34% d’entre elles estiment qu’elles auront du mal à rembourses le PGE contracté.

En cas de retournement conjoncturel, les solutions possibles seraient d’offrir un soutien de la part de l’Etat des TPE/PME notamment des secteurs qui ont le plus souffert tels que l’hôtellerie ou la restauration, d’aménager les modalités de remboursement des PGE pour laisser la reprise se faire et de pallier les difficultés de recrutement.

L'inventivité et la résilience des TPME/PME

Comme évoqué précédemment, ces résultats encourageants ont notamment été permis par les mesures de soutien massif à l’économie mise en œuvre par l’Etat et par les capacités d’adaptation des TPE/PME. Parmi les solutions trouvées et qui continueront d’être développées dans les prochaines mois : développer de nouveaux produits (37%), investir (33%), vendre en ligne (92%), s’adapter au télétravail ou rechercher de nouvelles compétences (29%).

Parmi toutes ces entreprises, 8 TPE/PME sur 10 ont réussi à préserver ou améliorer leur relation client, à défaut des métiers de la culture, de l’hôtellerie et de la restauration. Innovation, agilité et dynamisme semblent être les maîtres mots de cette résilience des entreprises face à la crise liée au covid-19. Dans cette logique de prise de conscience d’une nécessaire adaptation, 65% des TPE/PME ont réalisé l’importance du rôle qu’elles ont à jouer en matière de responsabilité sociale et environnementale.

Et pour l'Occitanie ?

L’enquête menée par le collectif Perspectives a obtenu les réponses de 487 TPE/PME en Occitanie. Globalement, les résultats dégagés pour la région Occitanie suivent la tendance des résultats nationaux, à savoir :

  • 72,3% TPE/PME estiment que leur chiffre d’affaires sera, en 2022, plus élevé ou égal à celui de 2019, avant la pandémie (contre 73% au niveau national) ;
  • sont confiantes dans l’avenir de leur entreprise dans les 3 prochaines années à 75,9% (contre 79,5% au niveau national) ;
  • 38,6% envisagent de développer de nouveaux services ou produits (37,3% au niveau national), 37,6% prévoient de réaliser de nouveaux investissements (33,1% au niveau national) et 29,8% souhaitent réaliser de nouveaux partenariats (28,9% au niveau national) ;
  • 8/10 déclarent avoir pu améliorer ou maintenir la qualité de leur relation client (même chiffre qu’au niveau national) ;
  • 68,7% ont bénéficié d’au moins une aide publique pour affronter la crise (66,6% au niveau national), dont les PGE mais peu encore l’ont remboursé ;
  • pour celles qui ont contracté un PGE, 89,9% ne l’ont pas encore remboursé (84,4% au niveau national) et parmi celles qui ne l’ont pas remboursé, 29,6% déclarent penser avoir des difficultés à la rembourser (33,5% au niveau national) ;
  • 88,5% déclarent que la hausse des prix impacte leurs coûts de production (84,1% au niveau national) et 69% sont perturbées par les ruptures d’approvisionnement (68,1% au niveau national) ;
  • 85,7% ont des difficultés à recruter - pour celles qui ont des recrutements en cours- ou à conserver des profils correspondant à leurs besoins (82,9% au niveau national) ;
  • 61,2% estiment que leurs engagements sociaux et environnementaux sont importants (56,3% au niveau national) ;
  • 17,8% ont renforcé récemment leur protection face aux cyber-attaques (20,2% au niveau national) et 23,4% estiment avoir le temps et les ressources nécessaires pour anticiper les risques pouvant peser sur leur activité (24,6% au niveau national) ;

 

Il faut donc retenir des résultats plutôt encourageants malgré la situation économique complexe à laquelle ont fait face les TPE/PME. Les mesures prises et les efforts faits par les entreprises restent néanmoins à maintenir pour se protéger d’un éventuel retournement conjoncturel

Outils & infos utiles

Consultez nos indicateurs pour connaître l'essentiel des taux, indices, barèmes et cotisations.

Retrouvez chaque jour toute l'actualité économique, sociale, fiscale, juridique et patrimoniale

Retrouvez les principales dates à ne pas manquer pour rester en conformité avec la réglementation.

TOP